imagen no mostrada

ARS CLASSICA 2017-18 COURSES

cursos de arte, arte clasico, taller de creación


 

 

 

Retrouvez, chaque mois,

la chronique 
de 

Jean Claude H UYGHE

                                                                    

1956 -Mosaïque Fontaine Wervicq III


Amis des Arts, bonjour.

 

Quand une escapade de trois jours à Barcelone devient un moment de rencontres !

Rencontres avec

Antoni GAUDI (Architecte)

Josep-Maria SUBIRACHS - Etsuro SOTOO

et Jaume BUSQUETS (Sculpteurs)

artistes parmi bien d'autres, concepteurs

de la

Basilique SAGRADA-FAMILIA.

Que cet article vous donne l'envie d'aller voir ou revoir cette merveille architecturale...

 Merci de cliquer sur :    

http://dessinecrits.net/

Cordialement
                                                                       J.C.H

 

 


N'hésitez pas à cliquez, aussi, à droite au dessus des liens,

vous pourrez alors feuilleter
mon dernier Album de 28 pages:

'Du geste au rêve'.

  Merci à vous, cordialement 


                                             J.C.H

 

 

  Ci-dessous en cliquant sur l'icône

mosaique

une invitation à faire connaissance avec les parutions

'MOSAÏQUE' de FRANCE MONDE CULTURE.

Merci de cliquer sur: http://dessinecrits.net/

Amicalement
                                                                   J.C.H

 

 

 

 

13, rue de Thorigny 75003 Paris 
Tél. : 01 42 77 33 23
Mail : galeriethuillier@wanadoo.fr 


HORAIRES D'OUVERTURE DE LA GALERIE
DU MARDI AU SAMEDI DE 13 H à 19 H

 

 

 

 

 

 

 

 

Michel BENARD
nous informe

Evénements !

" Par la poèsie nous nous plaçons dans la lumière." MB

Bonjour Amies et Amis poètes

Partage d'une information qui peut-être émoustillera votre plume ! 
Très poètiques pensées.
Michel. B & J.F Dussottier 



stepoetfrancais
vient de publier un nouvel article :

Lien cliquer ici: Anthologie annuelle

 

Cliquer sur ce lien :

http://www.societedespoetesfrancais.net/expositions-d-art-1-a127732828


RENDEZ-VOUS DES POETES
CABOURG 10-11 mars 2018

Clôture des inscriptions : le 31 janvier 2018 ( dernier délai)

www.societedespoetesfrancais.eu

 

Ce 16 novembre Michel BENARD vient de recevoir sur décision collégiale de ses pairs
du Cénacle Européen des Arts & des Lettres
cette distinction "Poeta Honoris Causa"
cenacleeuropeen.eklablog.fr/

 

 

Recension :

Nathalie Lescop-Boeswillwald. « Pour une éternité de plus. » Editions Les Amis de Thalie. 
53 pages. Format 21 x 14 ½.
Préface Michel Bénard. Postface Christian Boeswillwald.
Illustrations originales (22 + 1 ère et 4 ème de couverture) Eliane Hurtado.

                                                           « Passe le temps battant au rythme des saisons. » MB

Comme chaque nouveau recueil de Nathalie Lescop-Boeswillwald « Pour une éternité de plus » une question se pose, sur quel chemin va-t-elle aujourd’hui orienter nos pas,
nos cœurs et nos âmes ?
Notre poétesse a le don du renouvellement, de la remise en question, mais l’ensemble demeure  toujours rattaché à la qualité du cœur, du ressenti, de l’émotion frémissante et de l’image révélatrice.
Ne nourrit-elle pas ce profond besoin de réinventer l’amour afin de mieux le consolider,
afin de mieux briser les habitudes réductrices.
Immédiatement, c’est l’idée du métronome battant au rythme du temps qui passe et des saisons s’effaçant qui retient notre attention.
Allant jusqu’à nous offrir l’envers du poème, sorte d’effet miroir.
Les heures coulent avec lenteur dans l’imaginaire d’un chat dont les rêves s’ouvrent
sur le monde.
Au fil de la lecture, de belles visions s’offrent à nous en bouquets composés.
Nathalie Lescop-Boeswillwald sensible et rebelle à la fois, se masquant derrière des voiles de pudeur, confirme à l’homme aimé la force du lien d’amour, tout en jouant de la dérision.
Ce qui, à n’en pas douter, décuple les forces des « vieux enfants. »
Les textes se présentent à nous sous un effet pendulaire oscillant entre prose et poésie marquant de leurs sceaux l’essentiel d’une réflexion sur la vie.
Juste effleurement de la quintessence.
Par la forme, nous côtoyons parfois le mode haïku.
Notre poétesse veille dans le silence de la nuit campagnarde éclairée par un halo de lune
à la métamorphose du monde.
Soulignons la fidélité pérenne de Nathalie Lescop-Boeswillwald envers l’âme d’un frère trop vite emporté, mais dont elle reconstitue les pas dans «  Le chemin caillouteux ». 
La nuit occupe une place importante dans l’œuvre de notre amie, elle lui permet de
transcender le rêve ; il arrive aussi que certains poèmes déploient les couleurs
et le rythme d’un tableau impressionniste,
les couleurs ne traduisent-elles pas ce que sécrètent le cœur et l’âme ?
Ne sentez-vous pas ici un petit parfum rimbaldien nous envahir ?
« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu .../... » ? 
Chaque ouvrage de Nathalie Lescop-Boeswillwald est également un prétexte où le clin d’œil
à l’art en «  pARTage » n’est jamais bien loin.

Michel Bénard

 

 

 

 

 

 

 

Nota Bene: 
Plus vous nous prévenez tôt par rapport à un évènement 
et plus longtemps cette information restera publiée sur le site

retour haut de page